des mots qui

parlent chantent rient pleurent hurlent proclament chuchotent

chipotent bafouillent scrafouillent bredouillent braillent

louangent ostracisent bricolent caracolent susurrent jurent

minaudent pestent tempêtent infirment confirment leurrent

démentent diffament

ces mots -tous ces mots et les autres-

voltigeaient

tous présents à l’appel

garants du temple iconoclastes anglomanes anglophobes

taiseux causeux professeurs ergoteurs patoisants cuistres

érudits pinailleux grammairiens

héros à caméra incorporée

des sables des neiges des océans des cimes

tous et toutes

gare au sexisme et donc

écrivaines auteuses docteures professeuses

merde pour moi si j’en oublie

affrontements titanesques

verbeux remake -l’académie conseille nouvelle version-

des combats des achéens et des troyens

des centaures et des lapithes

dignes du mahâbhârata du râmâyana

circonflexephiles et circonflexephobes

puristes et laxistes

pronénuphars et pronénufars

se faisaient face argumentant contreargumentant

indescriptible mêlée

ne m’interrompez pas tout le temps

je vous ai laissé parler

je veux simplement dire

je pense effectivement

si vous me laissiez aller jusqu’au terme de ma pensée

il est évident démontré archifaux impensable hénaurme

vue de l’esprit contresens ridicule grotesque

insensiblement s’éclipsèrent

les indispensables participants à un séminaire

les qu’avaient un avion à prendre

un dîner en ville

un rendez-vous urgent

le dernier intervenant -sourd au demeurant-

n’ayant pour l’écouter que trois assoupis

dont un ronflant

remit la conclusion au prochain millénaire

et le combat cessa

faute de combat

tant

s

Illustration : Les Samouraïs par Paul Picard

Publicités